Conseils pour choisir un broker forex

Conseils pour choisir un broker forex

Pour pouvoir opérer sur le marché des devises (Forex) ou sur tout autre marché financier, il est nécessaire d'avoir un compte de trading avec un broker et logiquement avoir des fonds sur ce compte.

Fondamentalement, un broker forex est une société qui se consacre à l'achat ou la vente sur les marchés financiers en suivant les instructions des traders. Pour ce service, les brokers facturent une commission qui, dans certains cas, peut être incluse dans l'écart (spread) entre le prix d'achat et de vente. Actuellement, il existe un grand nombre de brokers en ligne, il est donc difficile de choisir celui qui fournit un bon service. Nous allons donc expliquer une série de lignes directrices de base pour choisir un broker approprié en fonction de vos besoins.

Enquêter sur la réputation du broker

Une réputation impeccable est un must. Il n'y a aucun moyen d'avoir des clients satisfaits à cent pour cent dans n'importe quel type de produit ou service, mais même ainsi, avant d'ouvrir un compte de trading avec n'importe quel broker, les traders doivent vérifier la réputation du broker forex. Cela peut se faire simplement en faisant des recherches sur Internet, en cherchant des messages et des commentaires sur des forums, des blogs et des sites Web spécialisés, et en analysant le ton général des messages. Nous pouvons également rechercher des informations et des opinions sur les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Idéalement, le broker ne doit pas avoir de problèmes liés au retrait de fonds, à l'ouverture d'un compte de trading, etc. Aujourd'hui, les médias sur Internet permettent aux clients concernés de diffuser rapidement les pratiques douteuses d'un broker, ce qui permet aux clients potentiels de vérifier plus facilement la réputation de l'entreprise par une simple recherche sur Internet.

C'est pourquoi les brokers forex sérieux évitent toute atteinte à leur réputation, car ils savent très bien qu'à long terme, cela peut vous causer la perte de clients et des difficultés pour attirer de nouveaux clients, ou même des problèmes avec les autorités réglementaires, si le broker est réglementé.

Dans le cas des brokers qui ont des pratiques douteuses, il est presque impossible pour leurs clients mécontents de ne pas partager leurs mauvaises expériences avec ces sociétés, un trader peut donc facilement découvrir quand une société a de sérieux problèmes liés au retrait de fonds, aux prix et à l'exécution des ordres de trading, au service client, aux clauses abusives, etc.

Vérifier si le broker est réglementé

Une des caractéristiques du marché des changes est qu'il n'a pas de réglementation stricte. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'existe pas de réglementation pour les brokers qui offrent leurs services sur ce marché ou sur un autre ; au contraire, il existe aujourd'hui plusieurs organismes de réglementation des services financiers, notamment en Europe et aux États-Unis, qui veillent à la légalité des activités de ces entreprises. Cela rend presque obligatoire pour le trader de choisir un broker qui est correctement réglementé, parce que sinon son argent peut tomber entre de mauvaises mains ou si un problème se produit, il n'y aura aucun recours possible.

Il existe plusieurs organismes de réglementation, tant gouvernementaux que privés, mais la meilleure chose est sans aucun doute qu'il s'agit d'organismes gouvernementaux, puisqu'en principe, toute entité étatique cherche à protéger les intérêts des citoyens. Pour cette raison, le moins que l'on puisse faire c'est de choisir un broker enregistré et réglementé par l'organisme de réglementation financière d'un État. Si le broker se dit "réglementé" par une entité privée, la meilleure chose à faire est d'être prudent.

Aux États-Unis, les courtiers sont définis comme FCM (Future Commission Merchant) et doivent être dûment enregistrés auprès de la NFA (Natural Futures Association) et de la CFTC (Commodity Futures Trading Commission). En Angleterre, les courtiers doivent être réglementés par la FCA (Financial Conduct Autorithy). En Australie, les brokers sont réglementés par l'ASIC (Australian Securities and Investments Commission). En ce qui concerne l'Europe, cela dépend de chaque pays, en France c'est l'AMF (Autorité des marchés financiers) qui est responsable de la réglementation des brokers, mais la plupart des brokers qui opèrent en Europe sont réglementés à Chypre par la CySEC.

Il faut garder à l'esprit que de nombreux brokers ont leurs bureaux principaux installés dans des paradis fiscaux et sont réglementés par des entités locales. Toutefois, étant donné que les lois de ces pays sont si permissives à l'égard des sociétés qui fournissent des services financiers, ces règlements ne fournissent pas trop de garanties.

Parmi les brokers bien réglementés, il est préférable de choisir ceux qui ont une feuille de route irréprochable au sein de l'organisme de réglementation et qui disposent d'un capital qui leur donne une base financière suffisamment solide pour fonctionner sans problème. En général, les organismes de réglementation les plus appréciés pour leur bon travail, leur expérience et leur réputation sont la NFA aux États-Unis, la FCA en Angleterre et l'ASIC en Australie.

Vérifier la plateforme de trading du courtier

Un aspect très important à prendre en compte lors du choix d'un courtier est la plateforme de trading qu'il offre. Tous les courtiers en ligne permettent à l'utilisateur d'opérer sur le marché d'une manière simple à travers une plate-forme de trading ou d'un logiciel de bourse, une application sert de connexion entre l'opérateur et le courtier. Cette plate-forme est le poste de travail qui permet à l'investisseur de réaliser pratiquement tout son travail d'analyse de marché, et en même temps, ce sera le moyen par lequel il réalisera ses investissements sur les marchés boursiers et le forex, d'où sa grande importance. Dans la plupart des cas, les courtiers offrent des comptes de démonstration gratuits grâces auxquels le client peut tester la plateforme de trading et ses principaux avantages et inconvénients sans risquer de l'argent réel. Lors du choix d'un courtier, il est important d'essayer de s'entraîner avec la plateforme de trading avant d'ouvrir un compte de trading et d'y déposer de l'argent. Lors du test de la plate-forme, il est important de prendre en compte les points suivants :

  • Vérifiez si la plate-forme est équipée d'un récapitulatif de compte où le client peut vérifier le solde du compte, les positions ouvertes, l'historique des transactions, la marge disponible et les résultats de trading.
  • Vérifiez si la plate-forme offre des cotations en temps réel pour les paires de devises et autres instruments négociés sur le marché.
  • Vérifiez si la plate-forme dispose d'un ensemble complet d'outils d'analyse technique. Dans la plupart des cas, les plates-formes de trading sont accompagnées d'un ensemble intégré d'analyses de marché, en particulier des indicateurs d'analyse technique qui peuvent être appliqués aux graphiques en temps réel.

Un autre aspect important en ce qui concerne les plates-formes de trading est qu'elles peuvent être divisées en deux types : les plates-formes Web qui ne nécessitent pas de téléchargement et les plates-formes téléchargeables qui, comme tout autre programme informatique, doivent être installées sur un ordinateur.

Les plateformes de trading en ligne, comme leur nom l'indique, sont utilisées par le biais d'un navigateur web. Elles sont généralement basées sur le langage JAVA et ne nécessitent pas l'installation d'un logiciel. D'autre part, les plates-formes sous forme de programmes doivent être installées sur l'ordinateur. Normalement, ces plates-formes sont plus rapides et meilleures pour l'analyse de marché que les plates-formes Web, car elles ont plus de fonctions. Dans la plupart des cas, ces applications sont conçues pour fonctionner dans l'environnement Microsoft Windows ou MAC.

Les micros et mini-comptes et les exigences minimales pour ouvrir un compte

Le capital dont dispose le trader pour ouvrir un compte peut avoir un impact décisif sur le choix d'un broker puisque chaque société demande un dépôt minimum pour ouvrir un compte. Certains brokers permettent d'ouvrir un compte avec 1 €, tandis que d'autres demandent un dépôt minimum 10 000 € ou plus. Bien sûr, ce n'est pas la seule chose à prendre en compte, car chaque broker a une taille minimale déterminée par transaction. Si la taille minimale par transaction est très élevée et que le trader dépose peu d'argent sur le compte de trading, il aura très peu de marge pour gérer le risque de ses transactions.

De nombreux brokers offrent des mini-comptes, qui peuvent être ouverts avec 100 € et ont une taille minimale de trading d'un mini-lot, qui est équivalent à 0,1 lot standard. Certains brokers offrent des micro-comptes qui peuvent être ouverts avec moins de 100 € et peuvent être négociés par l'intermédiaire de micro-lots (équivalent à 0,01 lot), ces comptes permettent d'apprendre le trading avec de l'argent réel, mais peu de capital à risque.

Frais de courtage

Les coûts à prendre en compte sont essentiellement les suivants :

  • Spreads.
  • Commissions.
  • Swap.

Le spread est le montant que le broker ajoute au prix de l'instrument et c'est le profit qu'il obtient pour chaque transaction que l'opérateur effectue. D'autre part, une commission est un montant fixe que le broker facture au client pour l'exécution d'une transaction, elle dépend de la taille de la transaction et de l'instrument négocié. Un broker qui ajoute un spread aux cotations ne facture généralement pas de commissions et vice-versa, cela dépend clairement du type de broker comme nous le verrons plus loin.

Le swap peut être défini comme un taux que le broker facture pour maintenir une position ouverte pendant la nuit (rollover), il peut être à la fois positif négatif et positif, auquel cas, il peut profiter au trader. Le swap correspond à la différence entre le taux d'intérêt de la devise de base de la paire et le taux d'intérêt de la devise cotée. Logiquement, plus la différence entre les deux taux est grande, plus le rollover est important.

Différents spreads selon le broker

Comme nous l'avons vu précédemment, le spread est un élément essentiel des frais de courtages. Le spread est mesuré en pips, mais pour calculer le coût total associé au spread d'une transaction, il faut tenir compte de la taille du lot échangé. Généralement, pour un même broker, chaque paire de devises a des spreads différents, ce qui est dû aux différences de liquidité pour chaque paire. Par conséquent, le spread entre l'EUR/USD est inférieur à celui du NZD/USD par exemple. Les spreads diffèrent souvent d'un broker à l'autre, et ils peuvent varier au fil du temps en raison des différentes conditions du marché, comme la présence d'une plus grande liquidité. Selon l'heure, le broker peut offrir des spreads plus ou moins élevés. Toutefois, certains brokers connus sous le nom de teneurs de marché (markets makers), offrent la plupart du temps des spreads fixes.

Exigences du courtier en matière d'effet de levier et de marge

A ce stade, le trader doit être prudent, car un effet de levier est une arme à double tranchant qui amplifie les gains et les pertes. Par conséquent, la question de l'effet de levier et de la marge ne doit pas être prise à la légère, le trader doit analyser soigneusement ce qui est le mieux pour lui. La réglementation en Europe limite l'effet de levier du forex pour les traders particuliers à 1:30 sur les paires de devises majeures. Vous pouvez également obtenir un levier plus important avec un broker australien par exemple, mais il est préférable d'utiliser une exigence de marge de niveau moyen qui permet une gestion adéquate des risques.

En ce qui concerne l'effet de levier, de nombreux traders font l'erreur de croire que plus le niveau d'effet de levier offert est élevé, mieux ce sera pour eux. Toutefois, dans ce cas, l'effet de levier doit également être utilisé avec prudence, car il peut entraîner de lourdes pertes. En ce qui concerne les niveaux de levier allant jusqu'à 1:500 offerts par certains brokers, ils peuvent produire beaucoup d'argent en peu de temps ou laisser le compte du trader sans fonds.

Qualité du service client

Un broker de qualité doit avoir un bon service client qui fonctionne 24h/24h, au moins du lundi au vendredi. Normalement, les brokers permettent à leurs clients de communiquer avec leur personnel de soutien par courriel, par téléphone et par clavardage en direct sur le site Web de l'entreprise. Le service client doit être en mesure de résoudre tout doute que le client a à l'égard des services fournis par le broker. Il doit également répondre rapidement et ne pas laisser le client attendre des jours ou des semaines pour obtenir une réponse.

Rapidité d'exécution et stabilité des serveurs de l'entreprise

Les marchés financiers tels que le Forex sont caractérisés par des périodes de mouvements rapides et de volatilité forte. Pour cette raison, il est important d'avoir un compte auprès d'un broker dont les serveurs sont très stables (serveurs qui ne tombent presque jamais en panne) et qui permettent à la plateforme de trading d'exécuter les ordres rapidement et efficacement. De cette façon, il peut garantir que l'opérateur peut ouvrir une position sur le marché au prix qu'il veut éviter ce que l'on appelle les splippages et les requotes, qui font que le trader entre en retard et parfois à un prix indésirable le laissant dans une position compromise.

BrokersTypes de brokersRéglementation *Dépôt minimumSite officiel
Admiral MarketsNDDFCA, ASIC, CySEC200 €Visitez Admiral Markets
XTBNDDSGCB, KNF, CySEC1 €Visitez XTB
JFD BankNDDFCA, CySEC, BaFin500 €Visitez JFD Bank
PepperstoneNDDFCA, ASIC150 €Visitez Pepperstone
HF MarketsNDDFCA, CySEC50 €Visitez HF Markets

Le trading de CFD repose sur la spéculation et implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent).

* FCA - Royaume-Uni, ASIC - Australie, KNF - Pologne, BaFin - Allemagne, CySEC - Chypre

 

Les brokers Markets Makers

Les teneurs de marché (Markets Makers) sont ceux qui fixent les cours acheteur et vendeur et agissent avec les contreparties de leurs clients pendant leurs transactions. Dans ce cas, la différence entre l'Offre et la Demande est ce qu'on appelle le spread, il constitue le profit du Teneur de Marché sur chaque transaction.

Dans la plupart des transactions, les clients du Teneur de marché ont en contrepartie la transaction opposée d'un autre client du même broker, mais il peut arriver qu'au cours d'une période déterminée, il y ait des opérations qui n'ont pas de contrepartie. Dans ce cas, le teneur de marché doit agir en tant que contrepartie (prendre la position opposée à celle du client), c'est pourquoi on les appelle les teneurs de marché. Afin de pouvoir effectuer ces opérations, les teneurs de marché concluent des accords avec des banques ou d'autres brokers pour leur fournir des liquidités afin qu'ils disposent à tout moment du niveau de liquidité nécessaire.

Les brokers markets makers tirent leurs profits des spreads et pas des commissions. Bien que certains offrent une exécution efficace sans slippage, dans certains cas, les clients déclarent que les ordres sont exécutés avec un retard, ce qui entraîne des pertes et des gains possibles pour le broker. Pour cette raison, si vous allez choisir un broker market maker, il est préférable d'en rechercher un qui offre une exécution correcte et qui a donc une bonne réputation à cet égard.

Les brokers teneurs de marché permettent de négocier des mini-lots et des micro-lots, qui conviennent aux clients ayant peu de capital et qui n'ont pas les moyens de négocier des lots standard (100 000 unités), qui est la plus petite unité de fonctionnement des grandes banques. Ainsi, au moyen de mini-lots (10000 unités) et de micro-lots (1000 unités), le teneur de marché permet aux traders faiblement capitalisés d'investir sur les marchés financiers.

Les brokers ECN

Les brokers ECN (Electronic Communication Network) sont directement reliés à un réseau d'agents financiers qui leur fournissent des liquidités. Ces agents qui fournissent la liquidité sont généralement des banques ou même d'autres brokers qui sont connectés au réseau ECN. Les spreads des brokers ECN dépendent des conditions de liquidité du marché, ils sont donc généralement variables et assez bas. Étant directement connectés aux fournisseurs de liquidité, les brokers ECN offrent une exécution rapide et des spreads étroits. Contrairement aux markets makers, il n'y a jamais de conflit d'intérêts puisqu'ils ne négocient jamais avec les contreparties de leurs clients.

Ces sociétés génèrent leurs revenus en facturant à leurs clients des commissions pour chaque transaction, au lieu du spread. Ces types de brokers permettent l'utilisation de techniques de trading basées sur le scalping.

Les brokers NDD

Les brokers No Dealing Desk (NDD) sont ceux qui ont un accès direct à la liquidité du marché et qui traitent directement avec les principaux fournisseurs de liquidité (grandes banques, autres courtiers, etc.) sur le marché. Contrairement aux markets makers, ils n'opèrent pas dans un marché artificiel créé par le courtier, car ils ont recours à des liquidités externes afin de fournir les meilleurs prix et la meilleure liquidité à leurs clients. Dans certains cas, les brokers NDD sont plutôt du type ECN, mais dans la plupart des cas, ils se trouvent à un point intermédiaire entre eux et le teneur de marché.

Les fournisseurs de liquidité externes du broker sont directement connectés à la plate-forme de trading de la société et se font concurrence pour fournir les meilleures offres de Bid et Ask pour entrer sur le marché. De cette façon, le système de courtage sélectionne automatiquement les meilleures offres pour ses utilisateurs. Certains brokers NDD incluent parmi leurs services la possibilité de visualiser la liquidité du marché à un moment donné, c'est-à-dire les meilleurs cours et plusieurs autres prix (ce qu'on appelle la profondeur du marché), ainsi que la liquidité disponible pour chaque prix. Cela permet aux brokers NDD d'offrir une plus grande transparence dans les exécutions, puisque si le client constate que le meilleur prix a peu de liquidité et qu'il diminue, il peut en déduire que bientôt ce prix ne sera plus disponible, ce qui lui permet de prévoir de façon plus fiable les tendances à court terme du marché quand il existe un écart de liquidité entre l'offre et la demande. Ceci peut être utile en particulier pour les traders qui opèrent sur une base du scalping.

Un autre avantage offert par les brokers NDD est qu'il n'y a pas de conflit d'intérêts entre le client et l'entreprise puisque le broker n'agit en aucun cas contre le trader, car il n'a pas besoin de devenir la contrepartie du trader. Dans ce cas, les cours acheteur et vendeur dépendent de l'offre et de la demande des participants au marché et ne sont pas contrôlés par le broker. Pour cette raison, les spreads des brokers NDD sont variables, car ils dépendent de la liquidité du marché. Une autre différence entre les NDD et les Markets Makers est qu'ils ne tirent pas profit des spreads, mais facturent plutôt une commission pour chaque opération effectuée par le client.

compte démo forex