Effets des variations du forex sur les actions et les obligations

Effet du forex sur les actions et obligations

Les progrès d'Internet et de la technologie informatique en général ont permis d'augmenter le volume global sur les marchés financiers comme le Forex. Avec la volatilité accrue que nous avons vue ces dernières années, de nombreux spéculateurs ont compris que les mouvements du marché des devises ont également un effet sur les marchés boursiers et les obligations. Pour cette raison, si les traders qui négocient des actions, des matières premières et des obligations veulent prendre de meilleures décisions concernant leurs transactions, ils doivent suivre de près le développement du Forex. Les exemples réels suivants montrent comment les mouvements du Forex ont affecté à la fois les marchés boursiers et obligataires.

Relation entre l'EUR/USD et la rentabilité des entreprises

Pour les traders qui négocient des actions, en particulier les sociétés européennes qui exportent un grand nombre de produits vers les États-Unis, il est essentiel de surveiller les taux de change entre l'euro et le dollar américain afin de prévoir à la fois les bénéfices et la rentabilité des sociétés dans lesquelles ils investissent. En 2003 et 2004, les producteurs européens ont souffert de l'appréciation rapide de l'euro et de la dépréciation du dollar. À cette époque, les principales causes de la dépréciation du dollar étaient les déficits budgétaires et commerciaux, qui se creusaient rapidement.

Cela avait entraîné une hausse des prix EUR/USD et affecté négativement la rentabilité des entreprises exportatrices européennes, car un taux de change plus élevé rend les produits européens plus chers pour les consommateurs américains, ce qui les rend moins attractifs. Cela réduit la demande pour ces produits et, par conséquent, les bénéfices des entreprises. En 2003, par exemple, une série d'opérations de couverture inappropriées avait réduit les bénéfices de Volkswagen d'environ un milliard d'euros. Étant donné que des opérations de couverture non-rentables se produisent encore en Europe, il est d'autant plus important pour les traders négociant des actions de sociétés d'exportation européennes de suivre les cours EUR/USD afin de déterminer plus précisément leurs bénéfices et leur rentabilité.

Le dollar américain et le Nikkei (Bourse japonaise)

Les spéculateurs qui négocient des actions de sociétés japonaises doivent également surveiller constamment les développements liés au dollar américain et la façon dont ceux-ci peuvent affecter les hauts et les bas du Nikkei. Le Japon a connu une période de stagnation de dix ans au cours de laquelle les fonds spéculatifs et les fonds communs de placement américains ont évité d'investir dans les actions du marché japonais. Cependant, lorsque l'économie japonaise a commencé à montrer des signes d'amélioration, ces fonds d'investissements ont commencé à modifier leur portefeuille et à inclure des sociétés japonaises par crainte de perdre l'occasion de profiter de la reprise au japon.

Les fonds de couverture avaient emprunté des sommes importantes pour accroître leur exposition et investir davantage. Le problème était que ces prêts étaient très sensibles aux taux d'intérêt aux États-Unis et au cycle d'ajustement de la politique monétaire de la Réserve générale. Ainsi, des coûts d'emprunt plus élevés en dollars peuvent avoir un effet négatif sur la reprise du Nikkei, car les coûts de financement pour le dollar augmentent. En outre, compte tenu de l'important déficit de la balance courante aux États-Unis, la Réserve fédérale avait dû continuer à relever les taux d'intérêt pour rendre les actifs libellés en dollars plus attrayants. Pour cette raison, la poursuite de la hausse des taux de change, conjuguée au ralentissement de la croissance de l'économie japonaise, avait rendu moins rentable l'effet de levier des fonds d'investissements et les avait trop exposés aux actions japonaises. Par conséquent, la façon dont le dollar se négocie contre le yen peut jouer un rôle dans la direction du Nikkei.

Quant aux sociétés japonaises elles-mêmes, il ne faut pas oublier que le Japon est un pays éminemment exportateur et qu'un pourcentage élevé de ses produits est exporté vers les États-Unis. Pour cette raison, les bénéfices et la rentabilité des sociétés exportatrices de ce pays sont directement affectés par les taux de change USD/JPY. Lorsque le yen japonais s'apprécie par rapport au dollar, les exportations japonaises vers les États-Unis deviennent plus chères et moins attrayantes pour les consommateurs américains. Pour cette raison, l'idéal pour l'économie japonaise est que l'USD/JPY reste élevé afin que ses produits soient moins chers et plus compétitifs, ce qui augmente les revenus et la rentabilité des entreprises exportatrices et la valeur de leurs parts de marché.

La réévaluation du yuan et des bons du Trésor américain

Au cours des dernières années, les traders négociant des bons du Trésor américain ont dû suivre attentivement ce qui se passait sur le marché du forex. En effet, malgré la croissance de ses échanges commerciaux et de son excédent commercial avec de nombreux pays (y compris les États-Unis), la Chine a maintenu artificiellement son taux de change à l'intérieur d'une marge étroite afin de suivre l'évolution rapide de son économie. Cela a conduit à des affrontements avec d'autres puissances comme les États-Unis et le Japon. On estime que le système de taux de change fixe en Chine a maintenu le yen en dessous de sa valeur réelle entre 15% et 40%.

Afin de maintenir la faiblesse du yen et du taux de change à l'intérieur d'une fourchette de prix rigide, le gouvernement chinois a dû vendre du yen et acheter des dollars chaque fois que sa monnaie s'appréciait au-dessus de la limite supérieure de la fourchette de prix. Les obligations acquises sont utilisées par la Chine pour acheter des bons du Trésor américain, ce qui a conduit les États-Unis à devenir le deuxième détenteur de ces titres. Cette demande d'obligations a maintenu les taux d'intérêt américains parmi les plus bas de son histoire. Bien que la Chine ait apporté un certain nombre de changements à son système monétaire au cours des dernières années, la réévaluation du yuan a dans l'ensemble a été plutôt modeste, ce qui signifie qu'elle pourrait se reproduire à l'avenir, ce qui causera certainement des problèmes sur le marché obligataire américain, l'un de ses principaux acheteurs pouvant être chassé. Si la Chine décidait de réévaluer sa monnaie, la conséquence la plus importante serait une forte hausse des rendements et une chute des prix.

Par conséquent, pour que les traders puissent gérer leur risque plus efficacement, il est important qu'ils suivent constamment les développements liés aux marchés des devises afin qu'une annonce importante et surprenante ne leur apporte pas une surprise désagréable.

compte démo forex