Les effets des variations des taux de change sur l'économie

variations-taux-de-changes

Les fluctuations de devises sont une conséquence naturelle du système de taux de change flottant qui est la norme pour la plupart des grandes économies. Le taux de change d'une monnaie par rapport à une autre est influencé par de nombreux facteurs techniques et fondamentaux. Il s'agit notamment de l'offre et de la demande par rapport aux deux monnaies, de la performance économique, des perspectives pour l'inflation, des différentiels de taux d'intérêt, des flux de capitaux, les niveaux techniques de supports et de résistances. Ces facteurs et la valeur des monnaies sont généralement en perpétuel changement. Le prix d'une monnaie est largement censé être déterminé par l'économie sous-jacente, mais les grands mouvements d'une monnaie sur le forex peuvent dicter le sort de l'économie.

Les effets de change ont une grande portée

L'impact des fluctuations d'une devise sur une économie est de grande envergure, la plupart des gens ne prêtent pas d'attention particulière aux taux de change, car leurs transactions commerciales sont effectuées dans leur monnaie nationale. Pour le consommateur moyen, le taux de change devient important uniquement pour certaines activités comme les voyages, les achats de biens ou les transferts de fonds à l'étranger.

La majorité des gens pensent qu'une monnaie nationale forte est une bonne chose, car elle permet de voyager moins cher ou d'acheter un produit importé. En réalité, une monnaie trop forte peut exercer un effet considérable sur l'économie sous-jacente à long terme, car les industries deviennent moins compétitives et elles perdent des milliers d'emplois.

La valeur d'une monnaie nationale sur le marché des changes (le forex) est un instrument important dans la boîte à outils de la banque centrale et un facteur clé pour définir la politique monétaire. Directement ou indirectement, les niveaux de change affectent un certain nombre de variables économiques. Ils peuvent jouer un rôle dans le taux d'intérêt que vous payez sur votre prêt hypothécaire, sur les rendements de votre portefeuille de placements, les prix dans votre supermarché local et même vos perspectives d'emploi.

Incidence du change sur l'économie

Le prix d'une monnaie a un impact direct sur les aspects suivants de l'économie :

Le commerce de marchandises : il s'agit du commerce international d'une nation, ou de ses exportations et importations. Une monnaie faible va stimuler les exportations et rendre les importations plus chères, ce qui diminue le déficit commercial (ou l'excédent croissant) de la nation au fil du temps.

Inversement, une monnaie forte peut réduire la compétitivité des exportations et rendre les importations moins chères, ce qui peut provoquer une augmentation du déficit commercial et finalement affaiblir la monnaie dans un mécanisme d'auto-ajustement. Mais avant que cela n'arrive, les secteurs industriels qui sont fortement axés sur les exportations pourraient être décimés par une monnaie trop forte.

Croissance économique : La formule de base pour le PIB est C + I + G + (X - M)
C = consommation ou les dépenses de consommation, la composante la plus importante de l'économie.
I = investissement en immobilisations des entreprises et des ménages.
G = dépenses du gouvernement.
(X - M) = exportations moins les importations ou les exportations nettes.

De cette équation, il est clair que le PIB d'une nation sera fort si la valeur des exportations nettes est élevée. Comme indiqué précédemment, les exportations nettes ont une corrélation inverse avec la force de la monnaie nationale.

Flux de capitaux : les capitaux étrangers ont tendance à arriver dans les pays qui ont des gouvernements forts, des économies dynamiques et des devises stables. Une nation a besoin d'avoir une monnaie relativement stable pour attirer les capitaux des investisseurs étrangers. Dans le cas contraire, la perspective de pertes de change subies par la dépréciation de la monnaie peut dissuader les investisseurs étrangers.

Inflation : une monnaie dévaluée peut entraîner une inflation "importée" pour les pays qui sont de grands importateurs. Une baisse soudaine de la monnaie nationale peut entraîner une hausse des produits importés.

Les taux d'intérêt : comme mentionné précédemment, le niveau du taux de change est un facteur clé pour la plupart des banques centrales. Par exemple, l'ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, avait déclaré dans un discours en septembre 2012 que la banque avait pris en compte le taux de change du dollar canadien dans sa politique monétaire. La banque centrale avait choisi d'adopter une politique monétaire exceptionnellement accommodante à cause de la vigueur persistante du dollar canadien.

Exemples de l'influence mondiale des monnaies

Le marché des changes mondial (le forex) est de loin le plus grand marché financier avec son volume quotidien de transactions de plus de 5 billions - dépassant de loin les autres marchés, y compris les actions, les obligations et matières premières. En dépit de ces énormes volumes de transactions, le prix des monnaies varie très peu la plupart du temps. Cependant, il y a des moments où les monnaies se déplacent de façon dramatique, au cours de ces périodes les répercussions peuvent se ressentir partout dans le monde. Trois exemples :

La crise asiatique de 1997-98 : un excellent exemple des ravages causés sur une économie par des mouvements de change défavorables, la crise asiatique a commencé avec la dévaluation du baht thaïlandais en juillet 1997. La dévaluation a eu lieu après une attaque spéculative intense sur le baht, obligeant la banque centrale de Thaïlandaise d'abandonner son arrimage au dollar américain et de laisser flotter sa monnaie. Cela a déclenché un effondrement financier qui s'est répandue comme une traînée de poudre sur les économies voisines en Indonésie, Malaisie, Corée du Sud et à Hong Kong. La contagion des devises a entraînée une forte contraction dans ces pays, les faillites se sont intensifiées et les marchés boursiers ont plongé.

Les fluctuations du yen de 2008 à mi-2013 : le yen japonais a été l'une des monnaies les plus volatiles au cours des cinq années. Le crédit global s'est intensifié à partir d'août 2008, le yen - qui avait été une monnaie privilégiée pour le carry trade en raison de la politique de taux d'intérêt proche de zéro au Japon - a commencé à s'apprécier fortement quand les investisseurs paniqués ont acheté la monnaie en masse pour rembourser les prêts en yens. Le yen s'est alors apprécié de plus de 25 % par rapport au dollar US en cinq mois. En 2013, la relance monétaire du premier ministre Abe et les plans de relance budgétaire - surnommés "Abenomics" - ont conduit à une chute de 16 % du yen au cours des cinq premiers mois de l'année.

Les craintes sur l'Euro (2010-12) : les investisseurs ont craint que les pays lourdement endettés comme la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Italie soient chassés de l'Union européenne, l'amenant à se désintégrer. L'euro à plonger de 20 % en sept mois, à partir d'un niveau de 1,51 en décembre 2009 à environ 1,19 en juin 2010.

Les avantages pour l'investisseur

Voici quelques suggestions pour profiter des mouvements du forex :

Investir à l'étranger : investissez dans des économies puissantes quand le taux de change de la monnaie national est bas. Par exemple aux États-Unis quand le dollar est faible, vos investissements seront renforcés par l'appréciation de la monnaie.

Investir dans des multinationales : les Etats-Unis ont le plus grand nombre de sociétés multinationales, dont beaucoup tirent une part importante de leurs revenus et bénéfices dans des pays étrangers. Les bénéfices des multinationales américaines sont stimulés par la faiblesse du dollar qui devrait se traduire par une hausse des prix des actions lorsque le billet vert est faible.

Éviter d'emprunter avec des devises à faible taux d'intérêt : ce n'est certes pas une question urgente depuis 2008, car les taux d'intérêts américains sont au plus bas depuis des années. Cependant, à un certain moment les taux d'intérêt aux États-Unis reviendront à des niveaux plus élevés. À ce moment, les investisseurs qui seront tentés d'emprunter dans des devises étrangères avec des taux d'intérêts inférieurs devraient bien se rappeler du sort de ceux qui ont dû rembourser les yens empruntés en 2008.

Couvrir le risque de change : un mouvement de change défavorable peut influer considérablement vos finances, surtout si vous avez une exposition substantielle sur le forex. Il existe beaucoup d'instruments pour couvrir le risque de change, des contrats à terme de devises, des options sur devises et des fonds négociés en bourse (ETF) comme le fond monétaire de l'euro (FXE) et le CurrencyShares Yen Japonais Trust (FXY). Si votre risque de change est important, il faut envisager une couverture.

Conclusion

Les mouvements des devises peuvent avoir un large impact non seulement sur l'économie nationale, mais aussi globale. Les investisseurs peuvent utiliser ces mouvements à leur avantage en investissant à l'étranger ou dans les multinationales américaines quand le billet vert est faible. Les fluctuations des devises peuvent inclure un risque important, il est préférable de ne pas trop être exposé sur le forex et de couvrir ce risque à travers les nombreux instruments de couverture disponibles.

compte démo forex