Les 10 erreurs psychologiques les plus importantes des traders forex

erreurs psychologiques des traders

On dit que le défi psychologique personnel constitue 90% de la lutte pour atteindre un succès constant en tant que trader forex. Est-ce vrai ? Oui et non. De nombreux grands traders qui ont écrit sur leurs expériences ont reconnu comment leurs propres luttes psychologiques intérieures leur ont causé de lourdes pertes, même lorsqu'ils "savaient" qu'ils ne faisaient pas ce qu'il fallait. Il ne fait aucun doute que les facteurs psychologiques sont d'une grande importance dans le jeu du Forex ou lors de la spéculation sur n'importe quel marché.

Maîtriser la psychologie de votre trading ne va pas vous faire gagner de l'argent en soi, mais si vous n'êtes pas conscient des astuces que votre propre tête essaie de reproduire, il est très probable que vous perdiez, même si vous êtes un bon trader et que vous avez réussi dans vos décisions de trading. Il existe des centaines de façons dont un trader peut se saboter. Il y a un aspect "physique" au trading.

Nous souhaitons qu'il vous soit utile, dans votre parcours de trader, de connaître les différents pièges psychologiques dans lesquels les traders ont l'habitude de tomber. Il faut parfois faire l'expérience de quelque chose par soi-même pour en tirer des enseignements : rien ne nous enseigne mieux que l'expérience directe. Nous souhaitons que certains de ces points vous permettent de mieux comprendre les erreurs de trading que vous avez déjà commises ou vous avertissent à l'avance des erreurs que vous n'avez pas encore commises. Faites l'effort de ne pas vous blâmer lorsque vous faites une erreur en cours d'opération : prenez votre "revanche" en apprenant la leçon et non en refaisant la même erreur.

1 - Ne pas croire en ses méthodes

Il est surprenant de constater combien de personnes opèrent sur les marchés sans être convaincues qu'elles peuvent gagner de l'argent ou du moins s'assurer qu'elles ont de bonnes chances de le faire. Même si vous pensez que vous croyez en ce que vous faites, êtes-vous sûr que vous n'avez pas de gros doutes sous cette surface ? La réponse à ce problème consiste à prouver sa méthodologie. Par exemple, si vous suivez des tendances, prenez le temps d'examiner de nombreuses données historiques. Montre-t-elle des résultats rentables la plupart du temps ? Est-elle basée sur un concept solide, comme un retour à la moyenne ou une impulsion ? Si la réponse à toutes ces questions est oui, vous devez être sûr de ce que vous faites et ne pas oublier que vous y croyez.

2 - Ne pas avoir de plan et s'y tenir

Cela semble très évident. Mais il ne s'agit pas seulement d'avoir un plan, il s'agit d'avoir plusieurs plans et de laisser une certaine flexibilité. Par exemple, si vous faites du day trading, vous devez avoir une méthode pour décider à chaque session quelle(s) paire(s) de devises négocier. Mais, si la paire que vous avez choisie ne va nulle part, alors qu'une autre paire monte en flèche, vous voudrez peut-être reconsidérer votre décision plutôt que de simplement "vous en tenir au plan", en vous laissant par exemple la possibilité de modifier votre opinion toutes les heures. Il s'agit d'un "plan", mais un plan peut également inclure une certaine flexibilité structurée.

3 - Ne pas connaître la différence entre planifier et vivre

Il est assez facile de faire un plan de trading qui fonctionne sur le papier, mais vivre ce plan en temps réel peut être quelque chose de complètement différent. Un bon exemple est de faire un plan pour faire des centaines de transactions en un an environ et de s'attendre à ce que votre compte subisse un drawdown de 20% lorsqu'il subit une série de 20 transactions consécutives avec des pertes. Vous pouvez faire le bilan en un jour ou deux et décider si de telles pertes sont acceptables. Votre sentiment sera probablement très différent lorsque vous passerez des semaines, voire des mois, à perdre sans cesse de l'argent réel tandis que votre solde diminuera. Il n'y a pas de réponse optimale à ce dilemme, gardez simplement à l'esprit que passer des mois de temps en une heure ou deux n'est pas nécessairement une bonne pratique psychologique pour les mauvais moments de trading.

4 - Avoir peur de prendre position

Ce sont les faces opposées d'un même problème. La meilleure façon de le surmonter est de vous dire chaque jour que vous êtes prêt à placer plusieurs positions en une journée ou aucune, et que ce que vous ferez dépendra entièrement de la situation du marché plutôt que de l'état de votre portefeuille ou de votre humeur. Il y aura des jours sans action et des jours avec beaucoup d'action. Vous devez vous adapter aux circonstances.

5 - Passer des "accords" avec le marché

Dites-vous que, si le prix augmente de 10 pips supplémentaires ou s'il n'augmente pas dans l'heure qui suit, vous fermerez la position. Il s'agit simplement de votre esprit soumis à votre anxiété. Ignorez-le, restez ferme et sortez des positions en suivant votre plan.

6 - Être trop anxieux pour prendre des bénéfices

Vous voyez un bénéfice sur la table et vous pensez qu'il serait bien de le prendre et d'arrêter le trading ce jour-là, manquant ainsi ce qui pourrait être un jour plus profitable. C'est de la paresse et de l'auto-indulgence et cela doit être contrôlé. La seule raison de prendre des bénéfices doit être que vous avez une raison réelle de croire que vous n'irez probablement pas beaucoup plus loin dans la direction souhaitée. Laissez le marché vous le montrer, ne l'anticipez pas.

7 - Se protéger des pertes

C'est en fait la même chose que l'appétit pour le profit. Vous devez peut-être repenser votre stratégie de gestion des risques.

8 - Laisser courir les positions avec des pertes

Il existe un moyen simple d'éviter cela : utilisez toujours un stop-loss strict et ne l'élargissez pas constamment.

9 - Ne pas assumer la responsabilité de votre trading

Il est très facile de trouver des excuses. Si je n'avais pas manqué le bus, si je n'avais pas été distrait ou si je n'avais pas été de mauvaise humeur, j'aurais mieux géré ma position et j'aurais gagné de l'argent au lieu de le perdre. Il est de votre devoir de vous assurer que vous ne manquez pas le bus, que vous n'êtes pas distrait ou que vous n'êtes pas de mauvaise humeur. Une fois que vous assumez la responsabilité de votre activité de trading, votre humeur peut s'améliorer, car vous voyez qu'il y a un moyen d'améliorer les choses. Le trading est un marathon, pas un sprint.

10 - La recherche sans fin du "Saint Graal"

Vous testez et concevez une stratégie qui offre une moyenne de 20% de profit par an. Mais attendez ! Essayez autre chose pour gagner encore plus, disons 25%. Existe-t-il quelque chose de mieux ? Peut-être, mais ce processus de recherche et de test peut prendre beaucoup de temps. Considérez ceci : si vous passez 6 mois à faire des essais au lieu de vous engager à trouver un moyen de gagner 25 % au lieu de 20 %, vous perdrez simplement 10 % et il vous faudra encore un an pour les rattraper. Continuez à chercher par tous les moyens, mais ne laissez pas cela affecter votre trading. Même si vous avez une méthodologie assez solide, elle n'a pas besoin d'être parfaite !

Chapitre précédentSommaire Chapitre suivant

compte démo forex