Marchés de gré à gré - Over-The-Counter - OTC

Dans le secteur des marchés financiers, les opérations de gré à gré (OTC) ou hors bourse (en dehors d'un marché centralisé) sont des opérations qui sont menées directement entre deux parties, sans l'intervention d'aucun type de supervision d'une bourse ou d'un marché central, elles forment ce que l'on appelle le marché Over The Counter. En raison de leur mode de fonctionnement, les transactions de gré à gré sont à l'opposé ou en contraste avec le trading sur un marché centralisé, qui se fait par l'intermédiaire d'une bourse centrale qui est chargée de superviser toutes les opérations qui s'y déroulent selon ses propres règles.

Une bourse centralisée offre l'avantage de faciliter la liquidité, d'atténuer tout risque de crédit lié à la défaillance de l'une des parties à la transaction, d'assurer la transparence et le maintient des prix du marché. Dans une transaction de gré à gré, le prix ne devient pas nécessairement une information publique.

Les transactions de gré à gré, comme les transactions centralisées, sont utilisées pour négocier des matières premières, des instruments financiers tels que des actions ou des devises et des dérivés de ces actifs. Les produits échangés sur un marché centralisé doivent être standardisés. Cela signifie que les instruments négociés sur un marché de ce type doivent respecter certains paramètres ou valeurs spécifiques en termes de quantité, de qualité et d'identité qui sont bien définis par le marché et qui sont identiques pour toutes les transactions de chaque produit. C'est fondamental pour la transparence des opérations. Le marché de gré à gré n'a pas cette limitation. Sur les marchés de gré à gré, les contrats sont bilatéraux (c'est-à-dire qu'ils sont des contrats entre deux parties) et chaque partie peut avoir des risques de crédit vis-à-vis de l'autre partie (contrepartie). Le marché des dérivés de gré à gré est assez important dans certaines classes d'actifs :

  • Devises (Forex).
  • Actions.
  • Produits de base.
  • Taux d'intérêt.

Marché OTC vs marché centralisé

Opérations de change hors-cote (Forex)

Le forex est un marché de gré à gré (le plus grand du monde), dans lequel un grand nombre d'acteurs, y compris les banques, les traders individuels et les brokers parmi beaucoup d'autres, commercent directement les uns avec les autres, et ne dispose donc pas d'un marché central ou une chambre de compensation. Le plus grand centre de trading géographique pour ce marché est le Royaume-Uni, principalement Londres (actuellement le plus grand centre financier), qui, selon les données, représente plus de 30% du volume quotidien des transactions forex. En raison de la domination de Londres sur ce marché, le prix coté d'une devise donnée est généralement le prix du marché londonien. Par exemple, lorsque le Fonds monétaire international calcule la valeur de ses droits de tirage spéciaux chaque jour, il utilise les prix du marché à midi à Londres à cette date.

Un grand nombre de brokers spécialisés dans le forex opèrent depuis le Royaume-Uni et sont réglementés par la Financial Conduct Autorithy (FCA). Dans ce pays, le trading sur marge fait partie d'une grande industrie des produits dérivés de gré à gré qui inclut les contrats pour différence et le spread betting.

Sur le marché des changes, il n'existe pas de marché unifié ou centralisé pour la plupart des transactions, et il y a très peu de réglementation au niveau international. En raison de la nature Over The Counter (OTC) du forex, un certain nombre de marchés interconnectés fonctionnent actuellement, dans lesquels de grands volumes d'instruments de change sont négociés, par exemple les paires de devises bien connues (EUR/USD, USD/JPY, GBP/USD, etc.). Cela signifie qu'il n'y a pas un taux de change unique, mais plutôt une série de taux de change différents (prix), en fonction de la banque ou du teneur de marché qui fait l'objet des transactions et du lieu où se trouve cette institution ou entreprise. Dans la pratique, ces prix sont assez proches en raison de l'arbitrage.

Aujourd'hui, les principaux marchés pour le trading des devises comprennent Reuters et EBS, tandis que les grandes banques offrent également leurs propres systèmes de trading des devises étrangères. Une coentreprise entre Reuters et la Chicago Mercantile Exchange, connue sous le nom de FXmarketspace, a eu lieu en 2007, elle devait jouer le rôle d'un marché central avec un mécanisme de compensation, mais cela a échoué. En raison de cela et de sa taille énorme, le forex continue d'être un marché de gré à gré sans mécanisme de compensation centralisé ou règles spécifiques pour ses opérations comme cela se fait dans d'autres marchés qui sont plus organisés et qui ont un niveau de contrôle beaucoup plus élevé.

Après Londres, le centre principal du trading de devises est New York, bien que Tokyo, Hong Kong et Singapour occupent également une place importante à cet égard et déplacent des milliards de dollars en devises étrangères chaque jour. Les banques mondiales sont également impliquées. Les transactions de devises en grands et petits volumes sont effectuées tout au long de la journée : à la fin de la séance du marché asiatique, la séance du marché européen commence, suivie de la séance du marché nord-américain, puis de la séance de l'Asie. Le processus est seulement interrompu en fin de semaine, lorsque tous les marchés sont fermés.

Marchés des actions OTC

Aux États-Unis, les opérations de gré à gré sur actions sont effectuées par des teneurs de marché qui utilisent des systèmes de cotation entre brokers comme OTC Link (un service offert par OTC Markets Group) et OTC Bulletin Board (OTCBBB, qui est géré par FINRA). L'OTCBB octroie des licences OTC Link pour ses actifs OTCBB. Bien que les actions cotées peuvent être négociées de gré à gré sur le troisième marché (il s'agit des actions cotées sur les marchés de gré à gré), cela se produit rarement. Habituellement, les actions de gré à gré ne sont pas cotées et/ou négociées en bourse et vice versa. Bien que les actions cotées sur l'OTCBB doivent se conformer aux exigences d'information de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, d'autres actions OTC ont d'autres lignes directrices de divulgation (p. ex. les actions d'OTCQX de OTC Market Group Inc), et d'autres ne sont pas soumises à des exigences d'information, comme les actions Pink Sheets.

Contrats de gré à gré (OTC)

Un contrat de gré à gré est un contrat bilatéral dans lequel deux parties s'entendent sur la façon dont une transaction sera terminée ou liquidée à l'avenir. Habituellement, ce type de contrat est conclu entre une banque d'investissement et ses clients directement. Les contrats à terme de gré à gré et les swaps sont d'excellents exemples de ces contrats. Les opérations avec les contrats de gré à gré s'effectuent principalement par ordinateur ou par téléphone. Dans le cas des produits dérivés, ces opérations sont généralement régies par l'accord de l'International Swaps and Derivatives Association (organisme regroupant les participants au marché des produits dérivés de gré à gré). Ce segment du marché de gré à gré est parfois appelé le "quatrième marché".

Risque de contrepartie

Les opérations OTC sur les produits dérivés peuvent comporter des risques importants. En particulier le risque de contrepartie, qui a pris une importance particulière en raison de la crise du crédit de 2007. Le risque de contrepartie est défini comme le risque qu'une contrepartie dans une opération de gré à gré portant sur des instruments dérivés manque à ses engagements avant l'échéance de l'opération et n'effectue pas les paiements courants et futurs exigés par le contrat. Le risque de contrepartie peut être limité de plusieurs façons. L'une des façons de contrôler l'exposition au risque de crédit consiste à diversifier, à donner en garantie, à couvrir et à compenser le risque de crédit.

L'International Swaps and Derivatives Association a proposé cinq façons de traiter le risque de crédit d'une opération sur dérivés, qui sont décrites ci-dessous :

  • Évitez le risque en n'effectuant pas une telle transaction en premier lieu, surtout si vous n'avez pas le capital pour vous protéger contre cette éventualité.
  • Rendre le risque aussi faible que possible grâce à l'utilisation de la compensation avec déchéance du terme.
  • Avoir une solidité financière suffisante et un capital réservé suffisant pour accepter le risque de non-paiement.
  • Disposer d'une ressource ou d'une entité qui rembourse les pertes, à l'instar des marchés de l'assurance, des garanties financières et des dérivés de crédit.
  • Obtenir le droit de recourir à un actif de valeur qui peut être vendu ou dont la valeur peut être appliquée en cas de défaut sur la transaction.

L'importance des dérivés de gré à gré dans le secteur bancaire moderne

Les produits dérivés de gré à gré représentent une part importante du secteur financier mondial. Les marchés des dérivés de gré à gré sont extrêmement importants et ont connu une croissance exponentielle au cours des deux dernières décennies. Cette expansion a été alimentée par les produits fondés sur les taux d'intérêt, les instruments de change et les swaps sur défaillance.

Le volume négocié sur les marchés dérivés de gré à gré a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années, il s'élevait à environ 601 billions de dollars au 31 décembre 2010. Au cours des deux dernières décennies, les grandes institutions financières actives ont considérablement accru la part de leurs revenus provenant d'activités dérivées. Ces institutions gèrent des portefeuilles d'instruments dérivés qui comprennent des dizaines de milliers de positions et un volume mondial de transactions supérieur à un billion de dollars. Le marché de gré à gré est un réseau informel de relations bilatérales entre contreparties (acheteurs et vendeurs) avec des expositions de crédit dynamiques qui varient dans le temps et dont la taille et la distribution sont liées à des marchés d'actifs importants. Les institutions financières internationales tirent de plus en plus profit du potentiel de profit des dérivés de gré à gré et les acteurs des marchés financiers en profitent également. En conséquence, les activités de dérivés de gré à gré jouent un rôle central et principalement bénéfique dans le monde financier moderne.

Les avantages des produits dérivés de gré à gré par rapport aux produits dérivés négociés de façon centralisée sont principalement axés sur des frais et des taxes peu élevés, ainsi que sur une plus grande liberté de trading et de personnalisation de la transaction (les parties peuvent fixer librement leurs conditions), car ils impliquent les acheteurs et les vendeurs plutôt que les autorités et la standardisation.

compte démo forex