Qu'est-ce qu'une monnaie carry trade ?

Carry Trade

Le Carry trade est très pratiqué sur le marché des devises par les hedge funds et même par les traders particuliers.

Le carry trade repose sur le fait que toutes les monnaies ont des taux d'intérêts qui s'y rattachent. Ces taux d'intérêt à court terme sont fixés par les banques centrales de ces pays : la réserve fédérale aux États-Unis (FED), la banque du Japon (BOJ), le banque centrale Européenne (BCE) et la banque d'Angleterre (BOE).

Le principe est assez simple. Le trader se positionne long sur une monnaie avec un taux d'intérêt élevé et finance l'achat avec une monnaie qui a un taux d'intérêt faible.

Par exemple en 2005, l'économie de la Nouveau-Zélande stimulée par la demande énorme de produits de base de la Chine a vu son taux augmenter à 7,25%, tandis que le taux directeur de la Banque du Japon est resté très bas à 0%. Un trader qui se serait positionner long sur le NZD / JPY aurait récolté 725 points de base de rendement. Avec un levier de 10, le carry trade sur la parité NZD / JPY aurait produit un retour sur investissement annuelle de 72,5% grâce au différentiel de taux d'intérêt, sans compter la plus-values engendrer par la monté du NZD par rapport au JPY. Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi le carry trade est si populaire !

Mais avant de vous précipiter pour acheter une paire à haut rendement, vous devez être conscient qu'à la fin du carry trade, la baisse peut être rapide et sévère. Ce processus est connu sous le nom de «carry trade liquidation», il se produit lorsque la majorité des spéculateurs décident que le carry trade n'a plus de potentiel futur. Les traders cherchent alors à sortir de leurs positions en même temps. Dans ce cas, le différentiel de taux d'intérêt ne suffit pas à compenser la perte du capital.

L'anticipation est la clé du succès: le meilleur moment pour prendre une position de carry trade est au début du cycle de resserrement de taux, permettant au trader de profiter de la hausse des cours en même temps que l'augmentation des écarts de taux d'intérêt.