Comment la politique monétaire affecte-t-elle le Forex ?

Politique monétaire

Les gouvernements nationaux et leurs autorités de banque centrale correspondantes formulent une politique monétaire en vue d'atteindre certains mandats ou objectifs économiques. Les banques centrales et la politique monétaire vont de pair, donc on ne peut pas parler de l'une sans parler de l'autre.

Bien que certains de ces mandats et objectifs soient très semblables d'une banque centrale à l'autre dans le monde, chacune a son propre ensemble d'objectifs déterminés par son économie respective.

En fin de compte, la politique monétaire d'un pays se réduit à promouvoir et à maintenir la stabilité des prix et la croissance économique.

Pour atteindre leurs objectifs, les banques centrales utilisent la politique monétaire principalement pour contrôler les éléments suivants :

  • Taux d'intérêt liés au coût de l'argent.
  • Augmentation de l'inflation.
  • Masse monétaire.
  • Réserves obligatoires sur les banques.
  • Prêts aux banques commerciales.

Types de politique monétaire

La politique monétaire peut être désignée de deux façons différentes. Une politique monétaire contractive ou restrictive a lieu si elle réduit l'importance de la masse monétaire. Elle peut également se produire en cas de hausse des taux d'intérêt.

L'idée ici est de ralentir la croissance économique avec des taux d'intérêt élevés. Emprunter de l'argent devient plus difficile et plus coûteux, ce qui réduit les dépenses et les investissements des consommateurs et des entreprises.

La politique monétaire expansionniste, en revanche, accroît ou augmente la masse monétaire ou abaisse les taux d'intérêt. Le coût d'emprunt diminue dans l'espoir que les dépenses et les investissements augmenteront.

La politique monétaire accommodante vise à créer de la croissance économique en abaissant le taux d'intérêt, tandis que la politique monétaire restrictive est utilisée pour réduire l'inflation ou restreindre la croissance économique en augmentant les taux d'intérêt. Enfin, une politique monétaire neutre n'est pas destinée à créer de la croissance ou à combattre l'inflation.

Un aspect important à retenir au sujet de l'inflation est que les banques centrales ont généralement un objectif d'inflation en tête, disons 2 %. Il se peut qu'elles ne le disent pas de façon précise, mais leurs politiques monétaires fonctionnent et se concentrent sur l'atteinte de cette zone de confort. Elles savent qu'une certaine inflation est une bonne chose, mais une inflation incontrôlée peut miner la confiance des personnes dans leur économie, leur emploi et, en fin de compte, leur argent.

En fixant des niveaux cibles d'inflation, les banques centrales aident les participants au marché à mieux comprendre comment les banques centrales réagiront aux perspectives économiques actuelles. Prenons un exemple ci-dessous.

En janvier 2010, l'inflation au Royaume-Uni est passée de 2,9% en un mois à 3,5%. Avec une cible d'inflation de 2 %, le nouveau taux de 3,5 % était bien au-dessus de la zone de confort de la Banque d'Angleterre. Le gouverneur de la BOE de l'époque avait fait des déclarations après le rapport pour rassurer les Britanniques que plusieurs facteurs temporaires avaient causé l'augmentation soudaine et que le taux d'inflation actuel diminuerait à court terme avec un minimum de mesures de la BOE.

Que vos déclarations se soient avérées vraies ou fausses, ce n'est pas la question. Nous voulons simplement montrer que le marché est dans une meilleure position lorsqu'il sait pourquoi la banque centrale fait ou ne fait rien par rapport à son taux d'intérêt cible. Bref, les investisseurs aiment la stabilité et les banques centrales aiment aussi la stabilité. Les économies ont besoin de stabilité.

Modifications de la politique monétaire

C'est un fait que la politique monétaire ne change presque jamais de façon spectaculaire, surtout dans les pays développés. La plupart des changements de politique monétaire se traduisent par de petits ajustements progressifs, car les grands changements dans les politiques des banques centrales peuvent causer un chaos absolu s'ils ne sont pas apportés avec soin, comme ce serait le cas si les taux d'intérêt étaient modifiés de façon radicale.

Seule l'idée qu'une telle chose se produise perturberait non seulement le trader forex individuel, mais l'économie dans son ensemble. C'est pourquoi les taux d'intérêt varient normalement de 0,25 % à 1 % tout au plus à la fois. Encore une fois, n'oubliez pas que les banques centrales veulent la stabilité des prix et non une économie affectée par le choc et la peur.

Cette stabilité s'explique en partie par le temps qu'il faut pour que ces variations des taux d'intérêt se produisent. Cela peut prendre de plusieurs mois à plusieurs années.

Tout comme les cambistes qui recueillent et étudient les données pour faire leur prochain investissement, les banques centrales font un travail similaire, mais elles doivent concentrer leur prise de décision sur l'ensemble de l'économie, pas seulement sur une opération particulière pour faire de l'argent.

Les hausses de taux d'intérêt peuvent être un peu comme un coup de frein sur le plan économique, tandis que les baisses de taux d'intérêt peuvent être comme un coup d'accélérateur pour activer l'économie. Toutefois, dans ce cas, les consommateurs et les entreprises réagissent un peu plus lentement à ces changements.

Ce délai entre la modification de la politique monétaire et l'effet réel sur l'économie peut prendre un à deux ans.

compte démo forex