Les traders institutionnels comparés aux traders particuliers

Traders institutionnels vs particuliers

Aujourd'hui, pour négocier sur les marchés financiers, il suffit d'appuyer sur le bouton d'achat ou de vente d'un compte de trading électronique. Il est désormais possible d'accéder à de multiples marchés et actifs financiers, tels que le Forex, les actions, les contrats à terme, les options, les ETF et les crypto-monnaies, par le biais d'une plateforme de trading. En un seul clic, le trader peut acheter ou vendre sur n'importe quel marché boursier. Il suffit de disposer du capital nécessaire. Les opérateurs plus sophistiqués peuvent opter pour des transactions plus complexes en fixant un prix limite sur une transaction de bloc qui est effectuée par l'intermédiaire de nombreux brokers et exécutée sur plusieurs jours. D'autre part, des traders particuliers moins sophistiqués, ayant accès à moins de ressources, exploitent une plateforme de trading par l'intermédiaire d'un broker qui sert d'intermédiaire entre le trader et le marché.

Les principales différences dans le mode de fonctionnement des différents acteurs du marché résident dans le type de trader, parmi lesquels on peut définir deux types de base : le trader institutionnel et le trader particuliers.

Ces dernières années, plusieurs avantages dont bénéficiaient auparavant les traders institutionnels par rapport aux traders particuliers se sont dissipés. L'accessibilité aux brokers en ligne sophistiqués, la possibilité de négocier sur des marchés et des actifs plus diversifiés (comme les options), les données de marché en temps réel et la disponibilité généralisée de données et d'analyses sur les investissements ont permis de réduire l'écart.

Toutefois, l'écart n'a pas été complètement comblé. Les institutions ont encore de nombreux avantages, tels que l'accès à davantage de titres (introductions en bourse, contrats à terme, swaps), la possibilité de négocier les frais de courtage et la garantie du meilleur prix et de la meilleure exécution.

Aspects clés :

  • Les traders institutionnels achètent et vendent des actifs financiers pour les comptes qu'ils gèrent pour un groupe ou une institution.
  • Les traders particuliers achètent ou vendent des actifs financiers pour leur propre compte.
  • Les brokers en ligne et d'autres facteurs ont réduit l'écart entre les traders institutionnels et les particuliers.

Traders institutionnels

Les traders ont la possibilité d'investir dans des titres qui ne sont généralement pas accessibles aux traders particuliers, tels que les contrats à terme et les swaps. La nature et les types de transactions complexes découragent ou empêchent généralement l'accès aux traders particuliers. Par exemple, les traders institutionnels sont souvent les investisseurs recherchés pour les investissements d'introduction en bourse (IPO), car ce sont eux qui disposent du plus d'argent.

Les traders institutionnels sur les marchés des valeurs mobilières négocient des blocs d'au moins 10 000 actions et peuvent minimiser les coûts de transaction en envoyant leurs opérations sur les marchés de manière indépendante ou par le biais d'un intermédiaire.

Ils négocient généralement aux meilleurs prix et exécutions parce qu'ils opèrent avec de gros volumes et ne peuvent pas se permettre des retards ou d'autres problèmes dans leurs transactions, en particulier dans le cas des traders à haute fréquence (HFT) dont les transactions à gros volume sont exécutées en quelques fractions de seconde par des algorithmes complexes exécutés par des systèmes informatiques très puissants, qui ne sont disponibles que pour quelques entreprises.

En raison du volume élevé des transactions, les opérateurs institutionnels peuvent grandement influencer le comportement des prix sur un marché. C'est pourquoi ils peuvent parfois répartir les transactions entre plusieurs brokers ou les exécuter à intervalles réguliers afin de ne pas avoir d'impact significatif sur les prix.

Plus le pouvoir d'achat des fonds institutionnels est important, plus la capitalisation boursière que les traders institutionnels ont tendance à posséder est importante. Il est plus difficile pour un trader institutionnel de placer une grande quantité de fonds sur des marchés peu liquides, comme les actions à faible capitalisation, car ces participants peuvent ne pas vouloir être propriétaires majoritaires du marché ou réduire la liquidité au point qu'il n'y ait personne pour prendre le contrôle de l'autre côté de leurs transactions.

Les types de traders institutionnels

Fonds d'investissement ou fonds communs de placement

Un fonds commun de placement est un véhicule d'investissement composé d'un portefeuille d'actions, d'obligations ou d'autres titres. Les investisseurs, y compris les petits investisseurs, peuvent acheter des parts d'un fonds commun de placement. L'investisseur gagne de l'argent grâce au fonds de trois façons :

  • Du versement de dividendes.
  • D'une plus-value résultant de la vente d'un titre
  • De la vente du fonds commun de placement lui-même.

Il existe plusieurs types de fonds communs de placement : actions, obligations (à revenu fixe), fonds équilibrés et fonds du marché monétaire. Les fonds communs de placement sont également davantage réglementés par les pouvoirs publics que certains autres investisseurs institutionnels, comme les fonds spéculatifs.

Fonds alternatifs

Les fonds spéculatifs utilisent des capitaux provenant d'investisseurs de haut niveau pour investir. Les fonds spéculatifs ne sont généralement pas ouverts aux petits investisseurs, car ceux-ci doivent disposer d'au moins 1 million de dollars en fonds propres. Ces fonds investissent de diverses manières, mais l'un de leurs principaux objectifs est de se "couvrir" contre les pertes sur le marché général. Pour adhérer à un fonds spéculatif, vous devez être un investisseur qualifié.

Banques financières

Les banques commerciales, telles que JPMorgan Chase & Co, Wells Fargo, Citibank et Bank of America, sont également considérées comme des investisseurs institutionnels. Ces sociétés contribuent à faciliter l'accès aux marchés des capitaux et aident les entreprises à obtenir des financements.

Fonds de pension

Un fonds de pension est un groupe d'investissement qui paie les employés au moment de leur retraite. Il existe deux types de fonds de pension :

  • Fonds à prestations définies : dans ce fonds, le salarié verse généralement un montant fixe de son revenu avant impôt. Au moment de la retraite, ce fonds verse un montant fixe à un employé, quel que soit le rendement du fonds. L'individu cotise au fil du temps, et le montant versé est déterminé par les années de service et le montant de la cotisation de l'employé.
  • Fonds à cotisations définies : dans ce régime, la prestation de retraite de l'employé dépend du bon fonctionnement du fonds.

Traders particuliers

Il s'agit de personnes dont la principale motivation pour investir et opérer sur les marchés est d'assurer leur avenir et de construire leur patrimoine personnel. Souvent, ils n'auront qu'un seul trade ouvert à la fois, ou peut-être deux ou trois au maximum. Cela signifie qu'ils opèrent avec peu de diversification et un risque plus important.

Les traders particuliers investissent généralement dans des actions, des devises, des matières premières, des obligations, des options et des contrats à terme, et n'ont que peu ou pas accès aux introductions en bourse. La plupart des transactions sont effectuées par lots de faible volume, mais les traders particuliers peuvent négocier le volume qu'ils souhaitent, pour autant qu'ils disposent du capital nécessaire. Logiquement, comme les traders particuliers ont beaucoup moins de ressources que les traders institutionnels, leurs transactions sont beaucoup moins importantes en volume.

Le coût des transactions est généralement plus élevé pour les traders particuliers, car ils doivent passer par un broker qui facture souvent des frais fixes par transaction en plus d'autres coûts, tels que des spreads souvent plus élevés que ceux offerts aux traders institutionnels.

Le volume des transactions effectuées par les traders particuliers est généralement trop faible pour influer sur le comportement des prix.

Les traders particuliers ont tendance à avoir une vision à court terme de tout ce qui concerne le trading, y compris leur perspective de profit - ils veulent gagner de l'argent rapidement ! Ce faisant, ils perdent généralement de l'argent rapidement ! Leur objectif principal est de gagner de l'argent. La gestion des risques et la protection de votre compte de trading sont généralement des considérations secondaires, si tant est qu'elles le soient. Ainsi, au lieu de s'enrichir rapidement, comme ils le souhaitent, ils s'appauvrissent rapidement !

L'analyse technique pour générer des idées par rapport à l'analyse fondamentale

Les traders particuliers utilisent presque toujours l'analyse technique pour générer des idées et prendre des décisions liées à leurs activités. Nombre de ces opérateurs considère que l'analyse fondamentale n'est pas pertinente, en partie parce qu'ils se concentrent principalement sur les opérations à très court terme et qu'ils considèrent à tort que l'analyse fondamentale n'est pas pertinente.

Les traders professionnels développent leurs idées et leurs décisions de trading en utilisant principalement l'analyse fondamentale. Beaucoup de ces opérateurs basent jusqu'à 80% de leurs décisions sur l'approche fondamentale.

Cela signifie essentiellement qu'ils ont recours à l'analyse fondamentale pour générer des idées et prendre leurs décisions. L'analyse technique est utilisée et respectée, mais comme un outil secondaire pour déterminer le moment idéal pour entrer sur le marché en fonction des idées et des opportunités trouvées grâce à l'analyse fondamentale.

compte démo forex